Nuages
Créer quelque chose à partir de points ou résoudre une forme en ses composants : tel est le jeu favori de Christine Coblentz. En cela l’image du nuage peut servir de paradigme. Le spectacle du ciel offre à celui qui n’oublie pas de le contempler le miracle toujours recommencé de la formation de formes éphémères et de leur dissolution : la métamorphose s’effectue en une seconde et ensuite, plus rien. C’est ce tremblement de la forme et de l’informe, que l’artiste tente de donner à voir dans une œuvre durable faite en peinture à l’œuf. Il faut se battre avec la matière, non seulement trouver le bon mélange de pigment, d’eau, de vinaigre et de jaune d’œuf, multiplier les couches de peinture, mais il faut encore traquer les brillances, les transparences, les lumières pour donner à voir une masse immatérielle dès l’instant où venant de se constituer, elle est déjà en train de se défaire. C’est ainsi que ces nuages deviennent des Idées de nuage.

Éliane Burnet