Parcours

Les travaux de Christine Coblentz sur papier journal, ouate de celullose ou papier kraft émergent de lieux imaginaires ou d'espaces réels que ses coups de crayons au moyen d'une calligraphie subtile, empreinte de traces de pigments colorés: photographies, carnets de voyage, paysage du Vaucluse, archéologies récupérées et détournées, natures mortes, vanités…cet univers intérieur réapparaît comme empli des reliquats d'une mémoire surgie de mondes très anciens que le présent ravive.

On aura compris que nous sommes loin ici de l'usage du dessin classique, mais que ces états de lieux, ces signes symboliques, sont à déchiffrer comme écriture d'une philosophie de la vie.

Marie-Josée Bourriot-Froment
commissaire de l'exposition "du dessin….."
Saint Martin d'Uriage. Mai 2002



Du ramassage des haricots

Il y a une certaine parenté entre ma façon de travailler et de cueillir des haricots dans le jardin..
En effet, je commence par quelques pieds au début d’une rangée .Puis, je passe à l’autre, je reviens à la première, au milieu, à la fin, au début, et ainsi de suite. C’est moins monotone, je pense à autre choses, les calculs, la géométrie m’abandonnent.
Au bout du compte, les haricots sont bien dans le panier.
La seule différence, c’est que mon carré de peintures n’est jamais terminé, le carré de haricots si…
Le résultat n’est pas sans rappeler une sorte de tissage, des fils qui s’entrecroisent d’une manière aléatoire.
Un certain moment se font des nœuds, des intersections, des convergences …
Peut-être est-ce pour cette raison que des travaux anciens peuvent prendre une résonance nouvelle en présence d’œuvres plus récentes.
De nouvelles lectures, d’autres sens peuvent ouvrir de nouvelles pistes…


Christine Coblentz